Bon sens et discernement…

La souscription d’une assurance dommage-ouvrage est une démarche qui a vocation à protéger tout un chacun vis-à-vis d’un éventuel sinistre. Force est de reconnaître que la préservation d’un investissement ne souffre aucune improvisation. Céder à l’appel d’une assurance-dommage à bas coût, c’est-à-dire « low cost » revient bien souvent à aller au-devant d’une pléiade de déconvenues. Nos aïeux qui étaient des personnes avisées pour ne pas dire un tantinet « terre-à-terre » avaient coutume de dire : « le bon marché coûte cher ». À ce jour, combien de foyers ont déjà fait les frais d’une assurance construction défaillante ?
Choisir assurance dommage ouvrage

De sérieuses garanties financières

Un assureur DO ayant pignon sur rue se distingue aussi bien par sa solidité financière que par l’ensemble de ses compétences et le sérieux qui le caractérise. De toute évidence, la notoriété est une garantie à prendre en considération au même titre que la localisation de l’assureur. Une assurance dommage-ouvrage souscrite auprès dans prestataire situé dans un pays étranger est susceptible de représenter une faille. Tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un professionnel digne de confiance à l’instar de MaxiAssur représente nécessairement un coût. Comme chacun le sait ou devrait le savoir, la FFB (Fédération française du bâtiment) a tiré la sonnette d’alarme en évoquant l’affaire de la faillite de l’assureur Qudos (basé en Suède). Il est à noter que de plus en plus d’acteurs exerçant dans ce secteur se font l’écho de multiples défections. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la très controversée LPS (Directive sur la libre prestation de service) est une fois de plus directement en cause…

Souscription auprès d’un courtier

Contrairement à une kyrielle d’idées reçues, la souscription d’une assurance dommage-ouvrage auprès d’un courtier situé en France ne signifie par pour autant que la compagnie d’assurance n’est pas délocalisée…
Il est indispensable de se renseigner comme il se doit quant à la solidité financière de la compagnie d’assurance ainsi qu’au sujet de sa réelle domiciliation.