Courses : comment dépenser moins : on vous dit tout !

Combine courses moins cheres
Comment réaliser de substantielles économies ? Cette question mérite quelques éclaircissements et pour ce faire, il convient d’examiner ses dépenses. Le loyer (ou le remboursement du crédit immobilier) et les courses représentent les coûts les plus importants. Concentrons-nous sur les frais alimentaires. Saviez-vous qu’il est possible de dépenser moins d’argent pour manger ? Déterminons tout d’abord les besoins du foyer. Combien de personnes à table et à quelle fréquence ? Cibler très précisément les attentes de chacun est le meilleur moyen d’y répondre.

Comment dépenser moins pour manger en planifiant ses repas

La solution réside dans le fait d’établir une stratégie. Ce plan d’action nécessite d’anticiper les attentes du foyer tout en évitant les achats superflus.

Des repas abordables en fonction des promotions

Acheter ce qui est nécessaire devient nettement plus simple quand on détermine à l’avance les repas de chacun. Calculer au plus près tout en obtenant des résultats probants requiert de planifier ses repas en fonction des promotions en cours.

Regarder les prix au kilo

Toujours vérifier les prix au kilo. Bon nombres de grandes surfaces essayent plus ou moins discrètement de duper leur clientèle en leur laissant penser qu’acheter le conditionnement le plus important revient moins cher. Ce n’est pas toujours vrai ! Vérifier le prix au kilo et vous aurez quelques surprises…

La grande distribution n’a pas son pareil pour aiguiller la clientèle vers ce qui l’intéresse. Les promos en têtes ne sont pas systématiquement plus avantageuse. Mieux vaut aller vérifier par soi-même en rayon.
En espérant que ces quelques pistes pour dépenser moins d’argent pour vos courses vous seront utiles.

A fond les économies avec la : checklist pour dépenser moins en courses
  1. Faire l’inventaire de ce que l’on possède dans son frigo, son congélateur et ses placards. Inutile d’acheter des articles en double, ce serait une dépense inconsidérée.
  2. Déterminer à l’avance le budget alloué aux courses et s’y tenir ! Il ne suffit pas d’avancer un chiffre, il est primordial de savoir ce dont votre foyer à besoin.
  3. Manger avant d’aller faire ses courses. A priori ça peut paraître idiot, mais force est de constater que l’on dépense toujours davantage le ventre vide.
  4. Prendre l’habitude de régler ses courses en liquide. En payant en numéraire, on se rend immédiatement compte du montant que l’on débourse. Penser à retirer l’argent au distributeur de votre agence bancaire afin d’éviter des frais superflus.
  5. Se procurer des bons de réduction. Il est possible de s’en procurer via certains sites web et par la même occasion d’en obtenir par l’intermédiaire des marques.
  6. Se représenter le prix d’un article en tarif horaire. Combien de temps faut-il travailler pour se l’offrir ? Penser de la sorte est une gymnastique un peu déconcertante au début, mais cela présente l’avantage de prendre conscience du coût d’un article et de la valeur de l’argent.
  7. Méfiance à l’égard des “zones chaudes”, ces espaces qui font soi-disant la part belle aux offres commerciales dites “attractives”.
  8. Acheter en gros, mais seulement certains articles à l’instar de la viande (à congeler), du papier toilette et de la lessive,

Complétez ou réagissez à nos propositions en utilisant les commentaires ci-dessous. Partagez vos bons plans, c’est gratuit et en plus ça aide les personnes démunies. Prenez part à ce cercle vertueux communautaire, c’est le vôtre !

99 réflexions au sujet de “Courses : comment dépenser moins : on vous dit tout !”

  1. C’est bien beau les sites comparateurs de prix mais rien ne vaut le bon sens de chacun. Ces sites de comparaison ne sont pas la bible, il faut savoir lire entre les lignes. A mon humble avis, faire ses courses en fonction des promos mises en avant par chaque grand magasin est et sera toujours un grand plus pour quiconque cherche à payer moins cher ses courses.
    On alterne entre leclerc, carrefour et auchan.

  2. Me voici sur le point de vous donner un bon plan à utiliser en complément de tout ce qui a été précédemment évoqué.

    Il s’agit de gagner des points tout en faisant ses achats dans des supermarchés. Vous vous rendez en grande surface et faites vos courses ce qui vous donne droit à des points. Ces points sont cumulables et il est possible de les convertir en paiement par virement bancaire et cartes cadeaux.

    A toute la communauté des vraiment-pas-cher.com :

    Fidme
    Joko
    HopHopFood
    Keetiz

  3. Et le déstockeur alimentaire, qui y a déjà pensé ?

    Le déstockage alimentaire a le vent en poupe, ce qui ne date pas d’aujourd’hui. Super affaires avec les fins de stock avec des articles à des prix battant toute concurrence.

    Qui veut quelques sites de destockage alimentaire ?

    NOZ,Stockomani,Maxxilot,Nous anti-gaspi,Action et aussi MaxPlus.

  4. Si certains d’entre-vous savaient à quel point il est facile de faire de bonnes affaires en fin de marché !! Il suffit de se pointer avec son plus beau sourire une demi-heure avant la fin du marché pour enchaîner les bons plans. Des réductions de fin de marché avec de bons produits, il n’y a pas de meilleures affaires. Cela dit, ne venez pas toutes sur mon marché sinon il va y avoir de la concurrence 🙂

  5. Savoir ranger les courses est tout simplement indispensable. On tri les articles par type surtout par dates. En s’y tenant pour de bon, on s’épargne pas mal de gaspillage en consommant au fur et à mesure. Si vous saviez tout ce qui est jeté par les gens qui ne font pas attention, c’est vraiment une honte.

  6. Nous sommes très attentifs au prix au kilo, au litre, à la pièce, au mètre carré. Un peu de bon sens et la bonne affaire est dans le sac si on peut dire mdr

  7. Faire les courses sans les enfants et surtout pas aux heures de pointes. On mange avant d’aller en course, on respecte la liste et ça prend moins de temps. Le temps aussi c’est de l’argent !

  8. On s’épargne les achats impulsifs. Ce serait se tirer une balle dans le pied. On regarde ce qu’on a dans le réfrigérateur et le placard avant de faire la liste de courses. On paye ses achats en espèces et on se tient au budget préalablement fixé.

  9. Faire les menus à l’avance, il n’y a que ça de vraiment rentable. On congèle les restes et rien n’est perdu. Cuisinez par avance, vous y gagnerez pas mal d’euros.
    Damdam

  10. Il y a de moins en moins d’offres de remboursement, les fameuses ODR. Des 100 % satisfaits ou remboursés, on en trouvent encore, mais la plupart le sont sous forme de bons d’achats.

  11. Il existe surtout dans les villes grandes et moyennes des magasins qui ressemblent bien souvent à des dépôts et dans lesquels sont vendus des articles et produits très proches de la date limite et d’autres dont la date est dépassée sans que cela ai une incidence sur la santé bien évidemment.
    Nous faisons quelques courses dans ces magasins à l’occasion et ça nous dépanne pas mal.

    Attention :
    Bien sûr ne consommez jamais des articles sensibles dont la date serait dépassés comme la viande, le poisson et autres…

  12. En ce qui concerne mes achats de viande, j’ai dû changer mes habitudes. Pour mieux m’en sortir sur le plan financier, j’achète des pièces de viande moins chères. Une bonne sauce, une marinade et le tour est joué.
    Avant je n’achetais jamais de porc, mais quand j’ai réalisée que c’est moins cher et super bon avec la sauce et les herbes qui vont bien avec, j’ai regrettée de ne pas l’avoir fait avant. Les viandes blanches sont moins onéreuses que la viande rouge. De temps à autre on se fait quand même un petit plaisir avec une bonne fondue bourguignonne. Après tout on le mérite

  13. Pour réduire mon budget courses alimentaires, j’ai mon petit truc à moi. Quitte à être aux fourneaux, cuisinez des quantités
    plus importantes et congeler les restes.
    Bises,
    Raymonde

  14. J’ai récupérée une machine à pain et je m’en sers très souvent. Le pain représente un coût non négligeable pour un foyer de 4 personnes. Nous économisons sur ce poste de dépense aussi.
    Faite le calcul :
    90 centimes la baguette
    Nous en prenions une et demi par jour
    Soit 0,90+0,45 = 1,35 € par jour.
    1,35 x 30 jours = 40,50 € par mois
    40,50 x 12 mois = 486 € par an
    Budget annuel du pain : 486 euros.

  15. On reste dans les bonnes résolutions. Très peu d’alcool sauf occasionnellement quand il y a du monde à la maison. Du coup on a met plus à la banque pour réaliser un projet qui nous tient à cœur.

  16. Depuis que j’ai interdit les sodas et les bonbons à la maison mine de rien on a gagné en pouvoir d’achat. C’est bien la preuve que chacun peut mener une action à son niveau.
    Toujours à l’écoute des bonnes affaires. Je kiffe vos astuces.

  17. Des gâteaux fait maison c’est bien meilleur au goût et ça coûte presque rien. Sur une année on peut pas mal réduire ses dépenses.

  18. Tiens je voulais ajouter que je fais mes yaourts avec une yaourtière qu’on m’a offert à la fête des mères. Je n’achète plus tous ces yaourts ce qui n’empêche pas mes enfants de se régaler.

  19. J’ai tendance depuis peu à privilégier les produits non transformés et notamment pour les céréales. Mes enfants ont droit à des céréales non transformés. C’est généralement de l’avoine ou du maïs. Plus sain puisqu’il n’y a pas tout ce que les fabricants rajoutent et en plus c’est vraiment moins cher.

  20. Salut à toute la communauté vraiment-pas-cher.com !
    Chez nous on congèle les légumes qu’on ne va pas utiliser tout de suite. Moins de gaspillage = des économies à la clé.
    Bye la team des bons plans

  21. Tout ce qui n’est pas périssable on l’achète en plus grande quantité. Les pâtes, le riz, la farine et le sucre. On privilégie les promotions en scrutant les publicités de plusieurs surfaces Carrefour, Auchan, Leclerc et plus rarement Intermarché. C’était notre petite astuce consommation à nous.
    A vous les studios 😉 🙂 lol

  22. Adieu les plats cuisinés. Ils sont trop chers et quelquefois insipides. On cuisine et on y gagne en pouvoir d’achat. C’est ça le secret 🙂

  23. En cherchant des idées de petits plats pas chers à cuisiner sur internet on fait de sacrées économies. Mon budget courses a nettement diminué depuis. De toute façon, je n’ai pas le choix vu ma situation…

  24. Je vous livre ma manière d’opérer pour dépenser moins d’argent en faisant mes courses (produits alimentaires):

    1 Consulter les promo et pub des grandes surfaces.
    2 Déterminer les produits plus intéressants pour cuisiner.
    3 Etablir une liste des ingrédients indispensables.
    4 Calculer le coût de revient d’un plat.

  25. ARTICLES EN VRAC REELLEMENT MOINS CHERS ???

    Qui pourrait nous faire un retour sur les articles alimentaires vendus en vrac. Est-ce que ces articles sont vraiment moins cher parce qu’ils sont commercialisés sans emballage ou s’agit-il une fois de plus d’une couillonnade de la grande distribution ?

  26. Mon conseil économique : n’achetez pas de produits “genrés” comme des déodorants, brosse à dent, rasoirs et autres parce qu’ils sont plus chers et n’apportent rien de plus. Les produits genrés sont une arnaque des gars du marketing MDR
    Ne vous faites plus avoir.

  27. D’habitude je liste les ingrédients nécessaires pour concocter mes bons petits plats. Tous les plats sont prévu pour une semaine. J’ai abandonné les prévisions sur 15 jours, c’était trop pour ma petite caboche. En planifiant mes repas, je fais de bonnes économies. Je peux manger à pas cher et avec ma petite retraite ce n’est pas un luxe

  28. Courses moins chères avec 7 appli :

    IGRAAL MARKET
    KEETIZ
    BIBI (Application FRANPRIX)
    MA VIE EN COULEURS
    FIDMARQUES
    SHOPMIUM
    COUPON NETWORK

  29. Hello la communauté des bons plans, je partage avec vous une application pour gagner du cashback.

    Une appli cashback c’est quoi ? Vous gagnez de l’argent quand vous faites un achat sur internet ou dans un magasin partenaire.

    Avec le lien suivant vous bénéficiez de 3 euros à l’inscription :

    IGRAAL Market

    Il n’y a rien à payer, c’est gratuit 😉

  30. Avec Flo on achète les marques distributeurs, elles sont généralement moins chères à qualité comparable.
    Sinon, il n’y aura jamais mieux que le fait maison. Quand Flo cuisine, c’est bon et c’est bon marché (doublé gagnant).

  31. Depuis que j’utilise une scannette, plus besoin de calculette pendant les courses. Je sais à combien j’en suis au fur et à mesure. Nettement mieux quand même avec la scannette 🙂

  32. Habitude de vieux garçon ou pas, j’ai coutume de préparer mes repas que je congèle. C’est nettement moins cher, gustativement meilleur et par dessus le marché je gagne du temps.

  33. Qui connaît les applications anti-gaspillage ? En tout cas, c’est super pour moins dépenser.
    Voici quelques applis anti-gaspillage :

    Zéro-Gâchis
    Frigo Magic
    Optimiam

  34. Mon épouse et moi-même utilisons quelques sites de cashback pour gagner un peu d’argent en achetant uniquement ce dont on a réellement besoin. Solution toute bête et qui rapporte un peu.

  35. Allez zou, j’apporte ma petite pierre à l’édifice :
    Utilisez une carte de fidélité, vous cumulez et économisez. A utiliser avec discernement pour ne pas être le dindon de la farce, c’est-à-dire se faire insidieusement pousser à la consommation !

  36. Cuisiner la bonne quantité pour pas jeter. Eviter le gaspillage. C’est tout un art, mais c’est comme tout on finit par s’y faire.

  37. Nous on achète uniquement des fruits et des légumes de saison. Ils sont moins chers. Avant on récupérait pour vraiment pas cher à la fin du marché quelques fruits et légumes. On n’a plus le temps aujourd’hui ni la motivation 🙁

  38. Le meilleur allié de l’économe, c’est le congélateur. Ne jetez plus les restes, congelez-les !! Mélanger des restes permet bien souvent de faire un repas supplémentaire.

  39. Dans une autre vie on jetait les yaourts dès leur date de péremption. De nos jours, on peut les consommer une semaine après.

  40. Avant je commettais l’erreur de trop vouloir me restreindre. J’avais un objectif en partant de la maison et sitôt en grande surface, je le dépassais. Economiser c’est bien beau, mais il faut vivre aussi. Il y a une juste mesure à tout, y compris pour les frais de bouche.

  41. Bonjour à tous !
    Nous avons une enveloppe qui est exclusivement consacrée aux dépenses alimentaires. Nous maîtrisons mieux nos dépenses, c’est notre truc à nous. Et vous ?

  42. A l’inverse de bien des consommateurs, je préfère regarder en bas quand je fais mes courses. C’est généralement à cette hauteur que se cache les prix les plus abordables.

  43. @ Lorenzo :
    Selon l’INSEE, le budget mensuel alimentation d’un foyer comportant quatre personnes s’élève à 883 euros.
    Une optimisation s’impose du moins pour ceux qui en éprouve le besoin. Pour les économies aussi, nécessité fait loi…

  44. Connaissez-vous le montant de votre budget alimentation mensuel ? Si vous l’ignorez, je vous invite à regarder vos relevés de compte. En le faisant, vous réaliserez peut-être que vous avez probablement une marge de progrès. C’était mon humble contribution.

  45. Pour dépenser moins il vaut mieux cuisiner. Préparer soi-même ses plats, c’est la règle absolue. Au moins on sait ce que l’on mange et on fait des économies.

  46. La solution pour payer ses courses moins cher est d’acheter sur internet. On peut comparer les prix plus facilement.

  47. On a toujours un bon paquet de bons de réductions pour quand on va à Auchan. Encore faut-il utiliser ses tickets de réduc avec discernement. Tout n’est pas bon à acheter, il faut parfois lire entre les lignes.

  48. La base des bases pour faire des économies avec les courses ? C’est de comparer les prix au kg. Je suis souvent sidérée de constater à quel point les consommateurs se font avoir par les grandes enseignes.

  49. Inventorier les aliments et produits permet de cibler ses achats avec pertinence. Je sais ce que j’ai à la maison et j’achète exactement ce que j’ai besoin. Nul besoin d’engraisser les Carrefour, Leclerc, Auchan et consorts…

  50. Vous avez raison, se méfiez comme la peste des zones chaudes, ces endroits où l’on vous propose de fausses bonnes affaires !
    La grande distribution sait pertinemment qu’elles sont nos faiblesses et les exploites. Je n’achète jamais vers les présentoirs des caisses, c’est de l’attrape couillon comme dit mon mari.

Laisser un commentaire