Quand on évoque la défiscalisation immobilière, il ne faut pas oublier qu’elle est comprend une quantité de mécanismes fiscaux ayant pour but de relancer l’investissement dans la pierre. Dans cet objectif, le gouvernement a mis en place des régimes fiscaux attrayants.
Si votre objectif est de faire fructifier votre patrimoine, ou bien d’obtenir un substantiel complément de retraite ou pour profiter d’intéressantes économies d’impôts, il y a des chances pour que les différents dispositifs de défiscalisation immobilière vous aide à atteindre votre objectif. Il est à noter que les fortes perturbations boursières actuelles viennent conforter l’intérêt pour l’investissement immobilier.

Dans le marché de la défiscalisation immobilière, on constate que les investissements dans les résidences de service ont le vent en poupe parce qu’ils répondent à des exigences actuelles. Parmi les résidences de service, on y compte des résidences de tourisme, des résidences de loisirs, sans oublier les résidences senior avec leurs centres d’hébergements de personnes âgées appelées E.H.P.A.D. Ce type de résidences constitue probablement un investissement lucratif si on se base sur le chiffre croissant de personnes âgées ayant besoin de ce type d’hébergement. Comme chacun le sait, la population des séniors est en constante augmentation.

Pour obtenir des renseignements sur cet investissement, il convient de prendre conseil auprès du Conseillé en Gestion de Patrimoine. Ce dernier ne manquera pas de vous apporter des informations utiles comme par exemple les nouveaux programmes immobiliers de résidences de services qui sont habituellement livrés clé en main dans des délais assez raisonnables.  Dès l’acquisition, il suffit simplement de louer le bien à un professionnel à qui il incombera la charge de l’exploitation et de la gestion. Vous n’aurez juste qu’à encaisser les loyers…

Il s’agit d’un bail commercial pour une durée minimale de neuf années. 9 ans au minimum et vous êtes donc certains de percevoir pendant cette période les loyers.
Reste à déterminer le statut résidence de service que vous choisirez :

– Loueur meublé non professionnel appelé L.M.N.P.

ou

– Loueur meublé professionnel appelé L.M.P.

Il est à noter qu’au niveau du régime concernant l’imposition, c’est le B.I.C (Bénéfices Industriels et Commerciaux) qui s’applique à ce type d’activité car vous bénéficierez de la récupération de la T.V.A dans les six mois. La condition requise est que les loyers encaissés ne doivent pas excéder le plafond de 23 000 €.

Pour conclure, je dirai que la perspective de développement des résidences de service constitue une bonne opportunité à laquelle les statuts L.M.N.P et L.M.P conviennent parfaitement au niveau fiscal.