Les coups de vices et arnaques de la grande distribution

Clients sacrifiés sur l’autel des profits

Ces enseignes qui dans l’ombre grignotent votre pouvoir d’achat alors que publiquement elles se déclarent en guerre pour sauver le porte monnaie de la ménagère…

Lorsqu’on fait ses courses, on est bien loin d’imaginer ce qui peut se tramer en coulisse pour faire de nous pauvres clients les dindons de la farce…

Il vous est certainement déjà arrivé de trouver dans les rayons de votre grande surface des bons de réductions à valoir sur l’achat d’un ou plusieurs produits. Selon des sources au sein même de la grande distribution et de ses fournisseurs, il apparait clairement qu’un grand nombre d’enseignes détourneraient ses offres de réductions à leur profit histoire de générer une marge substantielle.

Vous l’aurez compris pour votre enseigne préféré, il n’y a pas de petits profits !

Nous sommes loin du compte puisqu’il s’agit-là de l’arbre qui cache la forêt.

Lots gratuits revendu par la grande distribution

Poursuivons donc avec une pratique courante qui consiste à récupérer le produit gratuit dans un lot et à le revendre dans le fond rayon. Rien de plus facile qu’ un coup de cutter sur l’emballage pour que l’article soit vendu au prix fort aux clients ignorants que nous sommes.

Lors du passage de commandes, certaines enseignes se fournissent directement en lots pour générer davantage de profits.

Pour palier à cette pratique, les fournisseurs ont imaginés mettre l’intégralité du lot sous emballage et ne pas placer de gencode (code barre) sur le produit gratuit.

C’était sans compter avec l’ingéniosité de certains hypermarchés qui scannent le produit du fond de rayon histoire de récupérer le code barre qu’ils placeront avec leurs étiqueteuses directement sur le produit.

Dans le jargon de la grande surface on appelle cette pratique le “délotage” et elle ne date pas d’aujourd’hui.
(On murmure qu’environ 30% des lots reçu par la GS partiraient dans le délotage).

Le grand perdant dans cette aventure c’est le client !

Grand format plus cher que le petit format !

Continuons notre petit tour de l’arnaque de la grande distribution avec une pratique qui est monnaie courante dans les hyper.
Croyant faire une bonne affaire vous achetez vos articles dans la version grand format économique mais jetez un oeil au prix au kilo car de plus en plus souvent c’est le petit format qui revient le moins cher. Là encore il s’agit d’une tromperie fondée sur notre habitude à privilégier le modèle économique.

Attention aux fausses promo

N’oublions pas aussi ce grand classique qu’est la fausse promotion avec des prix majorés bien avant…

L’attrape nigaud avec des produits en tête de gondoles qui sont bien plus chers que les mêmes en fond de rayon.

Gare au prix affiché en rayon lorsqu’il est plus cher en caisse.

5% des prix promotionnels seraient des prix barrés.

N’hésitez pas à venir nous faire partager votre expérience via les commentaires (ci-dessous).

28 réflexions au sujet de “Les coups de vices et arnaques de la grande distribution”

  1. Bonjour
    Nous vous signalons le 8 avril 2020 vers 12 heures 45
    lors de nos achats à SIMPLY au Marin Martinique, nous voulions prendre dans le chariot de réassort 1 lot de 3 ALFAPAC PAPIER DE CUISON (1 gratuit) impossible la responsable de cette tâche enlevait tous les emballages de ces lots. Nous lui signalons que c’est frauder mais cela lui était égale. Connaissant la Martinique, nous ne pensons pas perdre notre temps auprès de la répression des fraudes locale!!!!!
    Cordialement.

  2. Bonjour
    Voila une “petite arnaque” de Ducros pour le Safran ( vu chez leclerc)
    Première photo : dans un flacon verre, 3 doses de 0.1 gr soit 0.3 gr pour 3.67€ soit le 0.1 gr à 1.223 € ce qui porte le kilo à 12230 € !!!
    Deuxième photo : dans le même rayon il y a un emballage Ducros en carton avec 4*0.1 gr au prix de 3.63 € soit le 0.1 gr à 0.9075 ce qui porte le kilo à 9075 € !!!
    Une différence de 3155 € au kilo !!!!

  3. La derniere tendance que j ai remarque notamment chez intermarche , la marque selection du distributeur coute plus cher que des produits de marque (gateaux petits dejeuners) , et a Dia,les pates spaghetti Barilla sont presque au meme prix que le discount. J ai l impression que les marques ont stabilise leur prix tandis que les marques de distribteur ont augmenté le leur. Je pense que le magasin Intermarche Saint-Julien en genevois est horriblement cher sous pretexte que les suisses viennent s y approvisionner, il n ya meme pas le choix sur certains articles, seuls des marques sont proposees. C’est un veritable abus de pouvoir.

  4. Bien sûr qu’il y a des petites arnaques dans la grande distribution, on n’est pas dupe des pratiques peu scrupuleuses de certaines enseignes.

    Reste à savoir ce que la DGCCRF en pense et jusqu’où va son pouvoir…

  5. Là vous ouvrez un débat et il y a beaucoup à dire.
    C’est vrai qu’avec le délottage (ouvrir des lots promotionnels dont un article est gratuit pour les vendre individuellement), c’est déjà pas très honnête pour le consommateur final…

    Sinon pas plus tard que la semaine dernière, j’ai voulu acheter des pains au lait de la marque Carrefour mais j’ai constaté qu’ils étaient plus chers que ceux de la marque Pasquier à quantité égale.

    Carrefour à 1€30
    Pasquier à 1€12

    Le hic c’est que le consommateur pressé, ne vérifie pas le prix (quand il y est) et se retrouve avec un produit de qualité moindre vendu plus cher que la marque.

    Sans vouloir faire de procès à Carrefour, il y a de plus en plus de problèmes de ce genre.

    @++

  6. Bonjour !Je suis venue dénoncer ,ce qui me parait-être une arnaque ! Aujourd’hui dans les magasins Super U , il y a une promo sur les points obtenus avec la carte fidélité , 20% de points en moins , pour avoir un cadeaux Ok ,très bien ,seulement voilà , on ne dit nulle part qu’il faut commander le cadeau que l’on veut.Sur la promo il est dit : Offre réservée aux Clients carte U dans les magasins U ,participant au programme ,dans la limite des stoks disponibles ,le magasin où je me sers , en fait parti , donc , ce matin, je me rends dans mon magasin ,à l’heure d’ouverture , à l’accueil je demande ,la procédure ,pour obtenir les cadeaux que j’avais envie d’avoir ,mais je n’ai pas pu les avoir ,car je n’avais pas commandé mes cadeaux ! Si ça ce n’est pas une arnaque ! Je suis vrament déçue ! Est-ce que j’ai un recours ,je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas ! Merci ,pour une réponse !Salutations

  7. nouvelle forme d’arnaque à Géant, promotion sur un sachet de café affiché en catalogue et en rayon à 6€88 , avec en petit indiqué (7€38 -0€50 de réduction immédiate), je prends le paquet, en plus il y a un bon de réduction de 0€40, c’est super ! sauf qu’en caisse le paquet passe à 7€38, pas de réduction ! et là on me dit que la réduction immédiate en fait c’est le bon de réduction ! depuis quand a-t-on le droit d’afficher un prix en partant du principe que le consommateur va utiliser le bon de réduction ??? surtout avec l’apparition des scanettes, on oublie de plus en plus les stickers, est ce que ce n’est pas de la publicité mensongère ? combien de personnes oublient ces stickers et du coup paient un prix différent de celui indiqué en rayon ?

  8. Tout à fait d’accord avec vous, il m’arrive aussi de constater la même chose parfois à Carrefour à Créteil (94).

  9. Cas pratique
    Hier soir, Auchan St Genis(69), Tete de gondole Shampooing promo par deux 8.80 le lot
    A un metre en rayon, 3.85 piece
    De qui se moque t’on?

  10. Bien évidemment certaines erreurs d’affichage de prix sont le fait d’erreurs. Cependant il ne peut s’agir de confusions dans certains des cas. A la base le personnel est bien souvent pressé comme un citron par la direction alors il se trouve que les employés libre-service ont parfois bon dos… D’autre part, il y a des dizaines d’exemples qui nous sont rapportés :
    – un produit en promo placé en tête de gondole avec la véritable promotion (mise en avant) et derrière pour combler le manque de volume des articles venant du fond de rayon dont le prix est plus cher !
    – une promotion portant sur un produit à un seul parfum mélangée avec des dizaines d’autres produits de parfums différents qui eux ne sont pas en promotion !
    Dois-je continuer la liste ?
    Cordialement.

  11. Il ne faut pas confondre arnaque et les erreurs du personnel, la plupart des employés font leur possible, en tout cas pour les gros magasins, le delotage existe depuis tellement longtemps, et dans notre cas nous l’appliquons une fois que les promotions catalogues sont terminé, si vous enlevez le produit permant du rayon pour mettre que des lots de 2,3,4 vous criez a l’injustice car vous ne pouvez pas acheter a l’unitée =)

  12. Grosse arnaque au Super U ! En ce moment il y a un catalogue “Dépenser moins mode d’emploi”. Dans leurs rayons ils vendent des vêtements où apparaît un prix écrit en gros sur une pancarte “Débardeur fille 1.50” et en dessous en tout petit est inscrit “du mardi 31 mai au samedi 11 juin 2011 2 articles achetés le 3ème offert” sauf que ce n’est pas pour cet article-là ! il s’agit selon les vendeuses du nom du catalogue !!!! Et ce n’est qu’un exemple ! Car beaucoup de leur textile est intitulé de la même façon… Donc comme les gens ne vérifie pas forcément leur ticket de caisse et que 1.50 ou 2.50 ça ne se paraît pas sur le montant énorme du chariot !!! Tout le monde en profite sauf le client!!! Alors méfiez-vous.

  13. Depuis quelques temps déjà j’ai constatée que chez Carrefour (en tout cas dans le mien), les 1er prix qui étaient d’ordinaire tout en bas avaient changés de niveau et à la place on trouvait des articles de marques connus…

    J’imagine qu’il s’agit-là d’une technique visant à désorientée les clients afin qu’ils prennent par mégarde le produit le plus cher.

    Il faut dire qu’ils ont de la suite dans les idées dès lors qu’il s’agit de nous prendre pour des truffes !

  14. J’ai remarqué qu’il y avait quelquefois des articles volontairement mélangés comme par exemple dans les repas pour les enfants de 2 à 3 ans. En fait ils écoulent ainsi ce qui se vend le moins car quand on prend plusieurs articles on ne vérifie pas tous les intitulés un par un…

    Encore une forme de tromperie de grandes surfaces. Décidément quel vice…

  15. L’autre fois j’ai achetée un pack de lait pour mon fils chez Carrefour et au passage en caisse, la caissière à scannée le code barre sur une bouteille et elle a multipliée le prix x6.

    Si elle avait scannée le code barre de l’emballage, le prix était environ 2€ de moins.

    Attention à ces petites arnaques des grandes surfaces !!!

  16. Un jour à Carrefour j’ai voulue prendre un paquet de gâteau et comme beaucoup de personne, j’ai l’habitude de ne jamais prendre le 1er paquet mais celui du fond. J’ai criée de peur car il y avait 3 souris !
    Depuis je choisis systématiquement le 1 paquet !

  17. Il y a également des problèmes au niveau de l’hygiène dans certaines enseignes. J’ai une copine qui bosse dans un hyper Carrefour en région parisienne et elle m’a raconté qu’il y a pleins de souris le matin quand elle prend son poste de bonne heure…
    Franchement, ça fait peur !

  18. C’est affreux de ne pas savoir à quel sauce on va se faire manger par la grande distribution. Il est clair qu’ils se creusent sans cesse la cervelle pour trouver de nouvelles combines dans le but de faire dépenser un maximum d’argent à leurs clients. D’ailleurs je ne trouve pas intéressant certains produits carrefour portant l’étiquette “DISCOUNT”. Prenons par exemple le riz qui c’est vrai est moins cher; mais regardez bien le poids au kilo et là vous vous rendez-compte que c’est moins intéressant puisque les sachets sont bien plus petits.

  19. Voulant acheter des courgettes à Carrefour aujourd’hui, j’ai pris un filet de 4 courgettes mais en regardant mon ticket j’ai vu qu’elles passaient à 3,71 € ce qui ne correspond absolument au prix dans des courgettes dans le rayon.
    Par contre en lisant attentivement l’étiquette sur les courgette, il y était marqué courgette BIO.
    Il y en avait plein mélangées avec les courgettes normales ceci j’imagine dans le but d’induire les consommateurs en erreur.Bravo Carrefour !

  20. Suite à la lecture de votre article, j’ai évoqué le sujet avec un ami qui est chef de rayon dans la plus grande enseigne de la grande distribution. Il m’a tout de suite confirmé que le délotage existe depuis la nuit des temps et qu’il s’agit d’une pratique très courante visant à optimiser la marge. Je lui ai dit que l’action d’enlever le produit pour le vendre était dégueulasse et il m’a répondu que tous les hypermarchés le faisaient…

  21. Le pire dans tout ça c’est quand même l’augmentation des prix dans les hypermarchés. La grande distribution prétend que ce sont les fournisseurs qui augmentent les prix, tandis que ces derniers n’arrêtent jamais de payer le prix fort aux grandes surfaces pour pouvoir exposer leurs articles. C’est aberrant comme situation.
    Heureusement que l’UFC QUE CHOISIR fait régulièrement des relevés de prix pour veiller à toutes ces magouilles…

  22. On se doute bien que la plupart des prix barrés sont des articles préalablement augmentés et baissés d’un coup pour appâter les clients, c’est pourquoi nous faisons très attention à surveiller les prix ce qui nous évite de tomber dans ces pièges tendus pas la grande distribution.

  23. Certaines grandes surfaces ne reculent devant aucune tromperie pour accroître leurs marges comme par exemple en trempant de la viande dans de l’eau avant l’emballage histoire que ce soit un peu plus lourd à la pesée donc plus chère à l’achat pour les clients.
    Mais jusqu’où iront-ils ?

  24. Avec mon épouse nous nous sommes déjà fait arnaqués par un supermarché avec des fausses promotions et des prix qui ne passaient pas en caisse au bon prix.

  25. Ma voisine s’est faite avoir en achetant en tête de gondole sans aller vérifier le prix en rayon.
    L’hypermarché arnaqueur se dit, les clients pressés ne feront pas attention au prix et ils en profitent pour se faire de l’argent sur leur dos…

  26. Nous avons acheté des pâtes chez Carrefour et effectivement, nous avons constaté que le prix au kilo était plus cher le paquet en grand format. C’est sûr que c’est une technique de vente destinée à induire en erreur le client.
    Nous regardons toujours le prix au kilo ou au litre pour éviter les combines et arnaques de la grande distribution.

  27. Je ne suis absolument pas étonné d’apprendre qu’il y ait autant de fausses promo dans les hypermarchés.
    A force de faire nos courses, nous connaissons les prix et ne sommes vraiment pas dupes des agissements bassement mercantiles de la part des grandes surfaces.

Laisser un commentaire