Prêt particulier à entreprise : le nouvel eldorado ?

De nos jours, il n’est pas rare de constater que la frilosité du système bancaire classique représente un écueil majeur pour certaines entreprises. Nombreuses sont les PME qui éprouvent des difficultés dès qu’il est question d’accéder à un prêt bancaire. Il peut s’agir d’un besoin de trésorerie, de financer son développement, de se moderniser, etc…
Pour répondre à ce besoin de prêt particulier à entreprise, il existe des alternatives…
Unilend, est un site web français qui a été fondé par Nicolas LESUR en novembre 2013. Celui-ci permet aux particuliers de prêter de l’argent à certaines entreprises françaises en contrepartie du versement d’intérêts.

Les chiffres clés UNILEND

Investissement particulier entreprise

Surfant sur la voie royale du crowdfunding ou financement participatif, ce type de placement intéresse au plus haut point certains particuliers.
Le particulier prend connaissance des modalités de remboursement et propose de prêter la somme de son choix (à partir de 20 € pour un prêt particulier à entreprise) en fixant un taux d’intérêt. Si l’entreprise accepte ce taux de ce prêt particulier à entreprise et qu’elle parvient à boucler son financement en obtenant l’intégralité de la somme, elle s’engage à rembourser mensuellement le prêt.
Le particulier perçoit donc chaque mois des intérêts et une partie du capital prêté. Autant dire qu’il est important de prêter un somme dont n’a pas besoin dans l’immédiat ou tout du moins dans un futur proche…

Qu’en est-il du facteur risque ?

Même si Unilend en partenariat avec Altares met à disposition de ses membres les comptes financiers des entreprises, il faut savoir qu’une défaillance est toujours possible. D’ailleurs pour palier à ce type de déconvenues, et minimiser un tant soit peu les risques, Unilend recommande aux particuliers d’investir des sommes moins importantes et sur plusieurs entreprises.
A ce jour, 3 entreprises n’ont pas honorées leurs engagements. La première à avoir fait défaut a été Smock-It, à peine 3 mois après avoir obtenue 75 000 € de la part de 329 investisseurs particuliers à un taux moyen de 9,6%…
A toutes fins utiles, il est important de garder à l’esprit que moins de 2% des entreprises ayant obtenues un prêt ont été en défaut de paiement…

Il est vrai que le prêt particulier à entreprise pourrait séduire une partie des détenteurs d’un livret A, mais même si le taux d’intérêt est nettement plus élevé, les risques sont présents. Ce placement se réserve donc à celles et ceux qui acceptent de prendre un risque, quitte à se diversifier afin de diluer le facteur risque.