Livret A : l’épargne sécuritaire

Le livret A demeure plus que jamais une valeur sûre qui en fait le chouchou des français avec un taux de rémunération net de 2,25% en 2012.
– Au 1er octobre 2012 son plafond est passé à 19 125 € pour un(e) célibataire sans enfant (anciennement 15 300 €).
– Une famille avec deux enfants dispose d’un plafond de 100 500 € pour quatre livrets A et deux livrets de développement durable dont la rémunération est la même que pour le livret A.
Au niveau fiscal, les revenus du livret A sont nets d’impôts et exonérés de prélèvements sociaux. Les établissements bancaires ne comptent pas de frais pour un livret A. De plus, le capital est en sécurité et disponible à tout moment. Détenir plusieurs livrets est passible d’une amende qui équivaut à 2% de la somme du livret ouvert illégalement.

  • Les intérêts étant calculés par quinzaine, les versements doivent se faire avant le 15 ou à la fin du mois tandis que les retraits à partir du 16 ou du 1er du mois.
  • Au 31 décembre les intérêts de l’année en cours sont capitalisés.

Le CODEBIS est bien pratique dès lors que le plafond du livret de développement durable (LDD) est atteint (6 000 €), sa rémunération brute est de 3,25% pour un plafond de 4 600 €.

Qui fixe le taux du livret A ?

Il faut savoir que le taux du livret A est fixé périodiquement par les pouvoirs publics en fonction d’une règle dont le but est de protéger de l’inflation.

Qui peut ouvrir un livret A ?

Toute personne physique sans condition d’âge, de domiciliation fiscale et de nationalité peut ouvrir un livret A. Il est possible d’en ouvrir un à la naissance d’un enfant et de le conserver pour la vie entière. Il est accessible aux associations but non lucratif de type loi 1901 et son plafond est fixé à 76 500€.

Le tableau suivant représente l’évolution du taux du livret A du 16 mai 1986 jusqu’au 1er février 2012.
[table “4” not found /]

 

Ce tableau fait référence au taux de rendement du livret A net d’inflation d’avril 2011 à septembre 2012

[table “5” not found /]