Pour tout ce qui a trait aux placements sans risques 2013, il faut tenir compte du fait que la situation financière de cette année ne sera pas nécessairement la même que celle de l’an passé. Par conséquent, il convient de s’interroger afin de déterminer pour quel placement sans risque opter. Il faut savoir que le taux d’intérêt n’est pas systématiquement le facteur prépondérant pour qui veut placer son argent. Dans ce contexte de crise européenne, il faut tenir compte des importantes modifications qui affectent la situation économique des pays de la zone euro.
Sur le marché français, les épargnants doivent bel et bien prendre acte du changement de gouvernement. L’accession au pouvoir des socialistes représente un changement majeur qu’il faut impérativement prendre en considération sous peine d’aller droit dans le mur. Mieux vaut miser sur la prudence, car ceux qui ambitionnent d’obtenir des gains très substantiels doivent envisager et accepter l’éventualité de pertes importantes.

Un placement sans risques c’est quoi ?

Pour qu’un placement financier soit considéré comme étant sans risques, il se doit d’être garanti; c’est à dire que l’épargnant est assuré quoi qu’il advienne de récupérer au minimum l’intégralité de son investissement. C’est la raison pour laquelle, il ne faut surtout pas confondre un placement sans risques à rendement non garanti avec un placement sans risques à rendement garanti.
Quels sont les types de placement garanti à choisir pour 2013 ?

  1. Les contrats d’assurance vie en fonds euros dont le taux oscille entre 2,5 et 4% sur une durée de 5 ans minimum.
  2. Les emprunts d’états ou emprunts à taux fixe dont le taux oscille entre 2 et 3 % sur une durée de 2 ans minimum. (placement garanti sauf en cas de faillite d’un pays comme ce fut le cas pour la Grèce).
  3. Le plan d’épargne logement couramment appelé PEL dont le rendement est de 2,5 % sur une durée de 4 ans au minimum.
  4. Le compte épargne logement couramment appelé CEL dont le rendement est de 1,5 % sur une durée de 18 mois au minimum.
  5. Le compte épargne dont le rendement oscille entre 1,5 et 6 % sur du court à moyen terme.
  6. Les livrets d’épargne dont le rendement oscille entre 1 et 3 % net d’impots, sans limite de temps.
  7. Les SICAV monétaires dont le rendement oscille entre 1 et 2,4 % sur du court terme.